YONNE REP DU 22/10/2011

yr-2011-10-22m.jpg

 

J'avais envoyé une lettre circulaire à l'ensemble des membres de mon futur-ancien groupe de l'époque en réclamant une réunion, mais sans réponse, je m'étais adressé à la presse. Après publication de cet entrefilet, j'ai eu satisfaction et il y a eu un groupe majoritaire.

Le maire et 2 séides (car sicaires serait insultant) m'ont signifié mon exclusion en 15 minutes de réquisitoire et 8 minutes de plaidoyer. La forme étant sur mon travail, le fond sur mon implication régicide dans la campagne cantonale.

Je tiens la bande son de ce tribunal des "flagrants délires", parodie de démocratie quand l'un des débatteurs possède le bouton du micro et du siège éjectable, à la disposition de qui voudra bien me la demander. Je salue par la même occasion mes collègues les plus courageux qui ont osé me dire quand même au revoir quand j'ai quitté la "réunion".

 

pour réagir : allez sur le blog (menu de droite) au billet YONNE REP DU 22/10/2011 rubrique RÉAGIR AU SITE

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !